L'allaitement ça se prépare !

En effet, même si on dit que donner le sein est naturel et spontané, c’est parfois difficile, voire angoissant. Mais il ne faut en aucun cas se décourager ! Tout d’abord, commencez par filtrer les conseils que vous entendez ou lisez qui souvent vous déboussolent complètement. Comme votre ventre, vos seins se transforment pendant 9 mois, ne les négligez pas !

Le maître mot d’une bonne préparation est l’hydratation, buvez régulièrement et nourrissez votre peau avec de l’huile d’amande douce par exemple.

 


Comment bien choisir
la taille de votre soutien-gorge d'allaitement ?

Pour acheter son soutien-gorge d’allaitement à l’avance il faut connaître la taille que vous ferez après avoir accouché. Pour cela, ajoutez une taille à celle actuelle et une profondeur de bonnet supplémentaire.
Par exemple, si vous faites du 90 bonnet B,
il vous faudra prévoir une taille 95 bonnet C.
Pour la maternité, vous aurez besoin au minimum de 3 soutiens-gorge d’allaitement.

Le système de fermeture de bonnet d’allaitement proposé dans la collection Aniélina est simple d’utilisation vous n’aurez besoin que d’une main libre ! Les matières sont souples et confortables ! Essayez les ! Vous allez être séduit !

 
Astuce : dans votre dernier mois de grossesse, enlevez votre soutien gorge une à deux heures quotidiennement, cela permettra à vos bouts de seins de se renforcer un peu.


Astuce : Le trombone sur la bretelle de votre soutien-gorge est un moyen pratique pour se rappeler quel sein vous avez donné lors de la précédente tétée et donc savoir quel seins donner sans se tromper.

   
 


Témoignage

Pour ma première grossesse, je m’étais préparée au grand jour, cours d’accouchement sans douleur, kiné, crème contre les vergetures...
Je pensais être prête à l’allaitement et lorsque j’ai rempli le formulaire pour l’admission en maternité j’ai fièrement coché la case «oui» à la question «souhaitez vous allaiter ?»
Malheureusement, rien ne s’est passé comme prévu, trop tard pour une péridurale, un bébé pressé de sortir et le voilà qui me mange le sein. Au bout de quelques jours, affaiblie par des migraines et découragée par quelques crevasses sur mes mamelons, j’ai dû arrêter l’allaitement à contre-cœur.

Pour ma deuxième grossesse, j’ai pris clairement les devants et me suis préparée le corps et l’esprit pour que l’allaitement se passe sans problème. Après avoir accouché, le fait de donner le sein m’a procuré un sentiment de liberté et un bonheur intense. C’était génial d’avoir toujours à porté de main du lait à bonne température et disponible de suite.

Aucune stérilisation.
Une poitrine généreuse.
Une perte de poids plus rapide.
Une rééducation périnéale abrégée.
Alors un conseil... ne vous découragez pas !
C’est une expérience à vivre !

Stéphanie P.
SEINE ET MARNE (77)
Maman de deux garçons (Maxime et Gabriel).

 

 
/Accueil / La styliste / Presse / Conseils pratiques / Téléchargements / Contactez-nous